Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Communiqués de presse de la CGT

Catégories

Publié par actu

Ils disent : « 10 ans de violence comportementale  de certains élus ».

 La justice constate 10 ans de répression syndicale.

 

  cible-marketing

La CGT dans le viseur

 

 

7 èdemandes de licenciements d’élus ou mandatés CGT pour « faute » ou autres :

JP.Ottaviani, technicien (délégué syndical CGT),

JP. Labeyrie, technicien cadre (secrétaire du CE Sud Ouest),

J. Alesi, cadre administratif (représentant syndical au CE),

V Farrand/Babayan, commerciale (membre de délégations syndicales),

JL. Saly, formateur cadre (délégué syndical central),

JJ. Gallet, cadre chef de projet (élu CE, CCE),

F. Battista, technicien (secrétaire du CE Sud Est),

Robert Ferrato, cadre commercial (élu CE, Sud Est) : l’Inspection du travail dresse un procès verbal pour subornation de témoin et faux témoignage réalisé par le directeur M. Donnadieu pour obtenir le licenciement.

+ 2 en 2012

P.Michel, cadre technicien, ancien secrétaire du Comité Central d’Entreprise, élu au CE, membre de la commission économique, délégué du personnel suppléant sud est.

F. Battista, cadre technicien, ancien secrétaire du CE Sud Est, représentant syndical au CE et CHSCT, délégué du personnel Sud Est.

 

16 èElus réintégrés et/ou condamnation de l’entreprise :

L.Colombani : secrétaire administrative, élue déléguée du personnel, licenciée dans le plan social. Les prud’hommes condamnent l’entreprise.

JP Arnarez : technicien, élu CE sud ouest, licencié dans le plan social réintégré par le Tribunal Administratif.

E.Corso- technicien , M.Manfredi-technicien, F.Gay-magasinier, M.Lorda-chef d’équipe, C.Gonnet-cadre administrative  : 5 élus, transférés illégalement chez Marine Consulting réintégré par le Tribunal Administratif en 2003.

M.Appietto, technicien: En septembre 2006, le Conseil des Prud’hommes de Lyon considère que le blocage de l’évolution de carrière de M Appietto résulte de l’exercice par le salarié d’une activité syndicale et condamne l’entreprise.

F. Battista, P.Michel, M.Leloup, J. Alesi : en mars 2007, la Cour d’Appel d’Aix en Provence constate un écart sur les niveaux de rémunération et classification, relève la discrimination syndicale et condamne NextiraOne à les repositionner en coefficient, salaire et statut (cadre).

JP.Arnarez, technicien: en décembre 2007, le Conseil des Prud’hommes condamne la société NextiraOne pour préjudice moral, discrimination syndicale.

J.Felippe : cadre commercial, membre du CHSCT sud est, la Cour d’Appel d’Aix en Provence (2008) condamne NextiraOne pour licenciement sans cause réelle ni sérieuse.

P Vilaceque, technicien : La Cour d’Appel de Toulouse constate le 16 janvier 2008, le traitement discriminatoire dont il a été l’objet. Nextiraone est condamné à le repositionner

C.Gonnet : cadre administrative, élu CHSCT sud est, février 2010, les Prud’hommes condamnent NextiraOne pour discrimination syndicale entre autre…

JP.Ottaviani : technicien, délégué syndical, réintégré en 2011 par la cour d’appel du Tribunal Administratif après 10 ans de procédures.

 

 

  

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

UN CAMARADE 10/02/2012 21:13

Violence comportementale de la part des élus CGT ou DISCRIMINATION SYNDICALE de la part des différentes directions de la société???

MM 10/02/2012 20:54

Elle est de quel coté la "violence comportementale"???