Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Communiqués de presse de la CGT

Catégories

Publié par actu

De :

 

I Have a Dream
(J’ai fait un rêve … Pour les retors à l’anglais)

Par ces mots, Martin Luther King, entame un hymne anti racial
Monsieur Xavier Bertrand, notre auguste ministre du travail
Lui, viens de prononcer, le 13 janvier, une nouvelle mesure anti sociale

Il décide, en souverain, le licenciement rapide de deux employés
Qui, ont pour tord d’être Cégétiste et trop proche des salariés.

En juillet 2011, l’entreprise Nextiraone décide de demander
A l’Inspection du Travail s’il ne serait pas possible de licencier
Deux salariés, Messieurs P. Michel et F.Battista pour faute lourde ou grave
L’inspecteur du Travail, après deux mois d’enquête décide qu’il n’y a pas outrage

Ces deux salariés honnêtes et intègres doivent donc rester à leurs postes
Fi, se dit la direction de Nextiraone, passons par le ministre, c’est un pote

Après quatre mois de nouvelle enquête, la Direction du Travail rend sa décision
Et écrit à l’employeur le 7 janvier pour signifier « rejet » suite à l’instruction

Re-Fi, Nextiraone appelle à la rescousse Laurence et Bertrand
Afin d’enfin obtenir une décision conforme à son attente

Xavier accepte, après sept petits jours d’enquête seulement
Et donne l’autorisation à Nextiraon de licencier cette infâme gente

Que vous soyez au Medef ou Ministre du Travail, Laurence ou Bertrand
Ou simple salariés du privé, Cégétiste de surcroit, l’effet en est le suivant

La raison et le droit doivent rester au plus fort, en cela point de mystère
Quoi qu’en disent l’Inspecteur du Travail ou le Directeur du Ministère

Quant il faut virer pour complaire aux amis et en leur jugement donner foi
Deux salariés, seuls contre le despotisme, ne peuvent décidemment faire le poids.

 

Commenter cet article

Michel M 28/01/2012 18:25

Il ne sont pas SEULS, nous ne les ABANDONONS PAS!